5 résultats affichés

5 résultats affichés

Le brise-vue, une solution pour éloigner les regards indiscrets de votre espace extérieur

Lorsque la clôture est en grillage rigide avec des poteaux, l’extérieur de la maison devient visible surtout si la propriété se trouve au bord d’une autoroute. Et avec des vis-à-vis, vous n’avez pas non plus d’intimité en dehors de votre maison. Pourtant, pendant l’automne, le printemps et l’été, profiter de l’extérieur est toujours une partie de plaisir. Heureusement, avec un brise-vue, personne ne saura ce qui se passe près de votre piscine, dans votre jardin, sur votre terrasse ou sur votre balcon. Et si vous vivez dans une région où il vente beaucoup, le brise-vent constitue aussi une excellente solution pour éviter que votre chapeau et votre parasol s’envolent brusquement. Que faut-il savoir sur le brise-vue ?

C’est quoi un brise-vue ?

Les clôtures et le portail sont indispensables pour délimiter la propriété et la sécuriser en même temps, à l’heure où les cambriolages sont monnaie courante. Mais outre le souci de sécurité, veiller à ce que votre propriété soit à l’abri des regards est un mot d’ordre. De plus, avoir cette impression d’être observée à longueur de journée est vraiment désagréable. Pour éviter cela, le brise-vue reste une solution de prédilection pour se protéger des passants ainsi que du voisinage curieux, que ce soit total ou partiel. Cet accessoire occultant est le garant de votre intimité extérieure et vous procurera aussi un sentiment de tranquillité, surtout avec une occultation totale. Mais le pourcentage de celle-ci dépend de vos besoins.

À noter cependant que l’installation d’une clôture et d’un brise-vue fait l’objet d’une réglementation stricte. C’est la raison pour laquelle vous devez vous renseigner auprès de votre mairie avant de commencer les travaux. Certaines communes demandent, en effet, une déclaration en vue de l’obtention d’un permis de construire. Tout dépend d’ailleurs du plan d’urbanisme de la ville qu’il faut absolument respecter. Celui-ci définit la hauteur maximale des clôtures à installer ainsi que celle d’un cache-vue. La distance séparant votre cloison de la voirie est également un détail important à ne pas négliger. Toutes ces démarches doivent se faire avant l’installation de la clôture. Et dans certaines municipalités, il faut demander une autorisation avant la pose de claustras de panneaux occultants.

Quels sont les différents types de cache-vues ?

Le cache-vue n’est pas uniquement un accessoire pour éloigner les regards indiscrets. C’est également un objet décoratif qui permet d’améliorer les aspects esthétiques de votre extérieur. Il se décline en de nombreux modèles tout aussi beaux et originaux les uns des autres. Voici les occultations les plus en vogue et les plus appréciées des consommateurs.

Les pare-vues naturelles

Les brise-vues naturels ont la particularité de s’intégrer facilement aux décors du jardin, de la palissade en bois ou de la clôture grillagée. Ils sont disponibles en une large palette de matériaux et constituent un excellent choix si vous êtes en quête d’une certaine authenticité pour votre aménagement extérieur. Il offre un plus joli visuel que les brise-vues artificiels.

Les canisses

La canisse osier ou roseau figure parmi les brise-vues les plus prisés, notamment dans le jardin et la piscine. Il en existe aussi en écorce de pin. Généralement, ces accessoires sont assemblés avec un fil de fer de manière très discrète. Ils procurent une ambiance assez différente selon le matériau ainsi que leur emplacement. Par exemple, si vous vouliez que l’endroit que vous souhaitez cacher des regards indiscrets soit plus clair, le roseau est le matériau idéal. En revanche, pour qu’il soit plus foncé, optez pour l’osier. Et dans une zone fortement exposée aux bourrasques, choisir les roseaux n’est pas très recommandé vu qu’il ne résiste pas aux vents. En ce qui concerne le degré d’occultation de la canisse en bois, elle est moyenne : soit de 70 à 85 %.

La brande de bruyère, la canisse bambou et la haie naturelle

La brande de bruyère, la haie et la canisse bambou offrent une meilleure occultation et une plus grande résistance. Ces solutions naturelles sont parmi les plus résistantes. Leurs systèmes de fabrication sont similaires à ceux des canisses en osier et en roseau. Les tiges sont associées entre elles avec des fils métalliques plus épais et plus robustes que ceux des brise-vues précités.

Niveau esthétisme, le bambou se démarque par une touche d’exotisme et une grande intimité en raison de son maillage plus serré. Quant aux brandes de bruyère, elles ont la particularité d’être plus écologiques que les autres solutions d’occultation.

Enfin, la haie naturelle est une autre option, mais requiert de la patience. Pour obtenir ce cache-vue, il faut cultiver des plantes grimpantes. Vous avez le choix entre le thuya, la glycine, le chèvrefeuille, le lierre et la clématite d’Armand. Chacune de ces végétations a ses particularités.

Les modèles synthétiques

Les pare-vues synthétiques sont une imitation des solutions naturelles. Une très large gamme est à votre disposition. Le brise-vue aluminium, par exemple, se marie bien avec une clôture fabriquée avec ce matériau, le PVC ou le mur en acier Corten. La haie artificielle, connue aussi sous le nom de mur végétal, est également une solution durable et facile d’entretien pour protéger votre extérieur des regards des passants.

Par ailleurs, les brise-vues artificiels sont plus résistants que les modèles naturels. Ceux en PVC bénéficient d’un traitement anti-UV. De ce fait, il ne ternit pas au fil du temps. De même pour le treillis synthétique vert qui ressemble un peu à la version naturelle, mais qui est beaucoup plus solide. Le filet, de son côté, est à la fois un brise-vent et un pare-vue de qualité. Enfin, la toile est un textilène avec un grand pouvoir d’occultation.

Quelles dimensions choisir ?

Trouver un brise-vue avec des dimensions standards est facile. Il existe des cache-vues vendues en rouleaux de 3,5 à 10 mètres de longueur. Mais lorsque vos clôtures sont plus petites ou plus grandes que la normale, il est nécessaire de l’adapter à leurs longueurs, largeurs et hauteurs. En effet, les dimensions des haies, des toiles et des canisses doivent correspondre à celles du mur où ils seront installés. Si votre clôture grillage n’a pas une longueur standard, commander un brise-vue personnalisable est de rigueur. Cela vous évitera d’avoir à découper les rouleaux et risquer qu’ils s’effilochent.

Pour les hauteurs, vous avez le choix entre les brise-vues de 1 ; 1,20 ; 1,50 et 1,80 mètre. Les modèles les plus hauts mesurent 2 mètres, mais en général, les consommateurs achètent souvent ceux de 1,50 mètre, qui sont d’ailleurs les plus répandus. La hauteur du cache-vue doit être choisie en fonction de celle de son support. Et en ce qui concerne la rambarde à balcon, le parapet ou le garde-corps, il existe des modèles spécifiques de 0,80 mètre.

Comment installer un brise-vue ?

Facile à poser, le panneau brise-vue se colle à un support, en l’occurrence une clôture, un balcon, une terrasse, une pergola ou même un portail ajouré ou semi-ajouré. L’idéal est de faire appel à un spécialiste pour l’installation de cet accessoire si vous n’êtes pas un bon bricoleur. D’autant plus qu’il faut savoir s’y prendre afin d’éviter que la pose des pare-vues ne vienne modifier au sens négatif l’esthétique de votre espace extérieur.

Principalement, ces accessoires sont accrochés sur un support avec des fils de fer. Cela se fait manuellement. Mais il faut s’équiper d’une pince plate pour s’assurer de la solidité de l’installation et bénéficier d’une occultation totale. Un fil de fer galvanisé de la même couleur que l’occultant est recommandé afin de le camoufler. Les tendeurs, quant à eux, aident à immobiliser le fil entre deux poteaux et tirer suffisamment fort pour bien serrer. Pour cela, le fil passe entre la clôture ainsi que le brise-vue.

Si le support est une clôture en grillage rigide, l’utilisation d’agrafe est la plus adaptée. Vous pouvez le faire vous-même, car c’est particulièrement facile. Ces fixations se posent sur les fils entre les poteaux. Et pour les placer comme il se doit, équipez-vous d’une pince.

Le lieur automatique, quant à lui, est une bonne alternative pour fixer le cache-vue. Quelques mouvements suffisent pour accrocher les canisses et n’importe quel type de brise-vue afin de le rendre résistant aux intempéries. Le lieur aide à la saisie efficace du fil de fer et à la solidification des boucles. Puis, n’oubliez pas de tordre le fil de façon verticale, car sinon, il va être trop visible. Enfin, pour fixer l’ensemble, il faut des clips de fixation en plastique.

Avec le brise-vue, le but est de pouvoir le cacher tout en s’assurant qu’il est bien accroché sur le support. Vous devez alors le choisir en fonction de vos besoins et de votre budget.